NATURE MORTE À LA MARIONNETTE, à partir du 4 novembre chez OCCURRENCE

Nature morte à la marionnette est une installation vidéo présentée du 4 novembre au 18 décembre, chez OCCURRENCE espace d’art et d’essai contemporain, 5455 De Gaspé, suite 108, Montréal. Ouvert du mardi au samedi de 12 h. à 17h.

Nature morte à la marionnette

/Marinette, dans l’atelier, septembre 2021, photo : Yan Giguère

Dans Nature morte à la marionnette, Marinette aborde l’histoire de l’art,  fait quelques métaphores animalières, commente la vie de l’artiste et pratique les arts oraculaires. Il y est question de Fontaine de Marcel Duchamp, de la pèche au vieux poisson, de Manifesto de Julian Rosefeldt,  de la gestion de la matière, de Faust, et de quelques autres sujets pertinents. La matière, le format, la disposition et les proportions de l’ensemble évoquent à la fois le castelet de marionnettes et le cimetière. Deux petits tableaux complètent l’arrangement

Crédits vidéo : Vidéo et marionnette : Marie-Claude Bouthillier, montage : Michel Giroux, musique : Bertrand Chénier

Remerciements : Yan Giguère, Michel Giroux, Bertrand Chénier, Louise Mercille, Atelier Clark, Conseil des arts et des lettres du Québec, Occurrence.

Nature morte à la marionnette, plan fixe, Le sel, extrait, été 2021

Marie-Claude Bouthillier récipiendaire de la bourse d’OCCURRENCE ! (Yé!)

30 ans, c’est l’âge de la maturité, de la stabilité. Afin de souligner les efforts soutenus d’une pratique artistique actuelle qui s’inscrit dans la durée, Occurrence poursuit sa mission de manière intuitive et unique en offrant une aide concrète, directe et sans attache. 

Pour l’occasion, Occurrence a invité un jury à sélectionner le travail d’un.e artiste ayant déjà exposé à la galerie et ayant entre dix et vingt-cinq années de pratique. Composé de Mona Hakim, Yvon Cozic et Nadège Grebmeier Forget, le jury a eu pour mandat de retenir une pratique en épluchant la quarantaine de dossiers présélectionnés afin d’encourager la poursuite d’une carrière à une étape charnière.

« Nous voulions mentionner l’importance d’encourager une pratique qui cultive une production intimiste, intègre et curieuse, où la matérialisation du merveilleux et du spirituel permet un corpus de travail inclassable, audacieux et singulier, à la fois patient, opiniâtre, sensible, doté d’une force tranquille. Surtout, nous désirions souligner la constance dans le développement de sa démarche, une démarche introspective et bienveillante. »

Nature morte à la marionnette

© Marie-Claude Bouthillier, plan fixe de la vidéo Nature morte à la marionnette, 2020, 13 min 11

En vedette dans Nature morte à la marionnette, Marinette revient dans une salle près de chez vous … bientôt…ça s’en vient…

Dans cette nouvelle vidéo, Marinette aborde l’histoire de l’art,  fait quelques métaphores animalières, commente la vie de l’artiste, pratique les arts oraculaires et parle à travers son chignon.   Les 16 saynètes s’enchainent comme suit  : La pêche au vieux poisson, Après Faust, La cigale et la fourmi, Gestion de la matière, La baronne-l’ermite, Origine, Le rêve, Voir ou ne pas, Sombrer, Nature morte à la marionnette, Chaîne de commandement, Manifestement, Mercure rétrograde, La mouche,  l’impatience, Survivre. Réalisé à l’automne 2020 grâce à l’Aide du Conseil des arts et lettres du Québec. Avec Michel Giroux au montage.


© Marie-Claude Bouthillier, plan fixe de la vidéo Nature morte à la marionnette, 2020, 13 min11

Matière à tableau

Matière à tableau
Exposition individuelle
Visite commentée
Le jeudi 9 mai à 17 h
Vernissage
Le jeudi 9 mai à 18 h
Exposition
Du 10 mai au 1er juin

Galerie McClure
350, av. Victoria, Montréal, Qc. H3Z 2N4
514-488-9558
www.centredesartsvisuels.ca
Mardi au vendredi : 12 h à 18 h
Samedi : 12 h à 17 h

Marie-Claude Bouthillier, Matière à tableau étude 02, 2018.
Acrylique sur toile, 58 x 45 cm.
Photo : Yan Giguère.