Apparitions

Apparitions, Vue d’ensemble, Centre d’art et de diffusion Clark, 2008 / photo: Bettina Hoffmann
Grenouille, 2007, acrylique sur toile, 150 cm / 120 cm. Photo: Paul Litherland

À propos de ce projet . About this project

Échos aériens dans l’oeuvre de 
Marie-Claude Bouthillier
,
Catherine Mavrikakis

Apparitions, Yann Pocreau

Apparitions, Yann Pocreau (English)

Jouer à cache-cache, Marie-Ève Charron

Apparitions

Centre d’art et de diffusion Clark
Montréal, 2008

Depuis plusieurs années, en parallèle de mon travail pictural sur l’écriture, le texte et l’autoreprésentation, j’ai continué la production de dessins et de tableaux aux qualités optiques et hypnotiques qui proposent des espaces visuels enveloppants (voir Résister, se dissoudreCréaturesÉtendre ainsi que les murs couverts de sérigraphies de l’installation Étang ). Je vois ces tableaux-surfaces (des all over) comme des filets que l’on jette sur les choses pour les attraper, les nommer. Ce sont pour moi des champs dans lesquels se cachent les formes qui se retrouvent ensuite isolées dans les œuvres au contenu plus « iconographique ». Ces dernières, avec leur image centrale emblématique, partagent avec les tableaux all-over le même parti pris de composition non-relationnelle. Dans les deux cas, il n’y a pas vraiment de jeu de rapports entre des éléments spatiaux et les plans, pas de souci d’équilibre entre des tensions et des pesanteurs, pas d’exercice de contrastes ni de représentation de volume.

En ce moment (2007-08), j’explore plus spécifiquement certains de ces motifs picturaux qui exposent la nature même du support de la peinture, soit LA TOILE, LE DRAPÉ, LE VOILE, LE FILET, L’ÉCRAN. Pour ce qui constitue la part « figurative » de cette nouvelle recherche, j’ai choisi de représenter des formes drapées. Celles-ci doivent répondre à certains critères : être simples, fermées sur elles-mêmes et graphiquement faciles à représenter par la ligne. J’empile ou je joins les tuniques en jouant avec la ligne pour suggérer les plis et les replis. Les formes, qui semblent flottantes, s’ouvrent parfois l’une sur l’autre ou sur un motif. Ici encore, pas d’espace, mais plus d’un plan/surface, ce qui optiquement, rend difficile la saisie immédiate de l’œuvre.

J’aime l’idée qu’en peinture, sous la représentation du vêtement, on ne peint pas le corps. Dans un tableau, derrière le rideau ou le voile, il n’y a rien, sauf, bien sûr, la toile elle-même. Dans ma peinture, la toile est tout.


Description des images
1.Apparitions, Vue d’ensemble, Centre d’art et de diffusion Clark, 2008 / photo: Bettina Hoffmann
2.La visite, 2008, acrylique sur toile, 75 cm x 200 cm / photo: Paul Litherland
3.Petite visite, 2007, acrylique sur toile et encaustique, 60 cm x 60 cm / photo: Paul Litherland
4.Apparitions, Vue d’ensemble, Centre d’art et de diffusion Clark, 2008 / photo: Bettina Hoffmann
5.Apparitions, Vue d’ensemble, Centre d’art et de diffusion Clark, 2008 / photo: Bettina Hoffmann