Projets . Projects
Faire écrans 2010
Faire écran, Acrylique sur toile libre (détail), Sporobole centre en art ctuel, Sherbrooke, 2010, photo:Jocelyn Riendeau

Faire écran, Acrylique sur toile libre, 120 x 150 x 90 cm (table) 20 x 25 cm (tableau ovale), Sporobole centre en art actuel, Sherbrooke 2010, photo:Jocelyn Riendeau


Faire écran
Sporobole, Sherbrooke, 2010

FR
Constituée de longues lisières de toile suspendues et de toiles ovales montées ou libres, l'exposition Faire écran nous place devant l'évidence du support et nous convie dans ce lieu particulier du « tout peinture » où convergent la toile et le pigment dans un rapport égalitaire. Ici, la répétition et l'accumulation d'un vocabulaire épuré imposent une force picturale qui nous tient au bord de la toile, au plus près de la matière.

Par le moyen d'encres, de pigments et de polymères appliqués directement sur la toile, c'est à la fois la matière et son support qui convergent dans un volumineux corpus qui prend l'ensemble de l'espace d'exposition. Ici, la rayure devient le pli dans le drapé, la grille mime le tissage de la fibre, la tache et le point sont des trouées dans l'étoffe. « Faire écran est un peu comme entrer dans les tableaux d'Apparitions : étendre le drapé pour en dégager la trame et découper l'ovale des visages ». Les motifs de la grille, le filet et l'écran exposent la matière qui éventuellement révélera les choses; ils sont les limites d'une forme à venir.

- Myriam Yates (extrait du communiqué)

EN
Made up of long selvages of suspended canvas and of framed or open oval canvases, the exhibition Faire écran places us before the manifestness of the support and invites us into this unusual space of “complete paint- ing” where canvas and pigment converge in an egalitarian manner. Here the repetition and accumulation of a stripped-down vocabulary creates a force which keeps us at the edge of the painting, as close to its matter as possible.

Using inks, paints and polymers applied directly to the canvas, these materials and the support converge in a voluminous corpus which takes up the entire exhibition space. Here, streaks of colour become the fold in the fabric, the grid mimics the weave of the fibre and splotches and points become gaps in the material. “Faire écran is a little like entering into the paintings of Apparitions, extending the draped figure to uncover the weave and cut out the oval of the figures' faces”. The grid, net and screen display the matter of the painting, which may reveal things to us. They are the boundaries of a form yet to come.

- Myriam Yates (excerpt from the press release)

À propos de ce projet . About this project
Faire écran
Yannick Côté
         
 
Tous droits réservés . All right reserved